Recette kabyle couscous a la viande seche

Couscous kabyle viande sèche

Ce couscous se prépare dans la Commune de Larbaa Nath Irathen (LNI, un petit coucou au passage à Taourirt Mokrane) région de Tizi-Ouzou surtout pendant la période hivernale (dans les montagnes). C’est un couscous sans viande à part un morceau de viande sèche (guedid, kaddid) pour parfumer car la viande pour beaucoup de villageois est trop chère pour des repas quotidiens. Il y a également la pomme de terre, légume accessible à tous et souvent récoltés. La cornille remplace le pois chiche que l’on réserve pour un couscous plus festif. J’en ai tout de même mis une petite poignée car c’est une légumineuse que j’aime beaucoup, d’ailleurs je ne conçois pas une sauce sans pois chiches. Un bon couscous économique que j’aime vraiment beaucoup, il est bien parfumé à l’huile d’olive.

 


Ingrédients 

  • 1 gros oignon
  • 1 gousse d’ail
  • 3-4 carottes
  • 2 belles pommes de terre ou plusieurs plus petites
  • 1 tomate pelée et écrasée ou 1 cuillère à soupe de concentré de tomate
  • 1 branche de céleri
  • 1 morceau de viande séchée
  • 1 morceau de viande ou poulet (facultatif)
  • Épices à couscous (facultatif)
  • Sel, poivre noir
  • 1 piment frais
  • Huile
  • 1 verre de cornilles (oeil noir) trempés la veille

 

 

Couscous kabyle viande sèche

 

DÉROULEMENT

Dans une marmite, mettre l’huile, la viande choisie, l’oignon émincé, l’ail, le céleri, les carottes, les haricots œil noir, la tomate pelée ou concentré et l’épice à couscous, sel et poivre.
Laissez revenir 15 minutes à feu moyen en surveillant et remuant de temps de temps. Faire bouillir 1/2 litre d’eau puis versez dans la marmite. Ajoutez alors le morceau de viande séchée (la faire bouillir dans une casserole d’eau pour retirez d’éventuelles impuretés). Rajoutez encore 1/2 litre d’eau bouillante. Rectifiez l’assaisonnement puis fermez la marmite pour une bonne cuisson de la viande pour 20 minutes.

Retirez la viande cuite dans un plat et couvrir. Goûtez les haricots s’ils doivent poursuivre la cuisson, normalement non. Coupez les pommes de terre en quartier et mettre dans la marmite. Vérifiez qu’il y a suffisamment de bouillon ou rajoutez encore de l’eau bouillie.  Mettre le piment dans la sauce sans le percer et laissez cuire, puis retirez le.

Pendant la fin de cuisson de la sauce, préparez la semoule.
J’utilise un couscous roulé à la main et séché au soleil puis conservé à l’abri de l’humidité. La préparation du trempage est différente de celui acheté en magasin.
Rincez abondamment les graines de couscous à l’eau claire. Renouvelez l’opération plusieurs fois. Faire égoutter et laissez gonfler. Mettre à cuire à la vapeur une première fois dans votre couscoussier avec l’eau dans le bas. Dès que la vapeur s’échappe, retirez dans le grand plat et mélangez avec une cuillère en bois pour séparer la graine. Huilez le couscous et rajoutez de l’eau si nécessaire. Remettre de nouveau à cuire à la vapeur toujours en veillant à avoir de l’eau dans le bas du couscoussier. Pour le dernier passage vapeur, salez, huilez à l’huile d’olive le couscous généreusement puis le remettre à cuire juste avant de servir.

NB : Certains lors de la dernière étape de cuisson, rajoute du beurre au couscous. Si vous le faites, utilisez du beurre clarifié (du beurre débarrassé de son lait car le couscous prendrait une odeur désagréable).

 

Couscous kabyle viande sèche

    

 

Evaluer cette recette
Nom
recette kabyle couscous a la viande seche
Publié le
Temps de préparation
Temps de cuisson
Temps total
note
5 Based on 3 Review(s)

Articles similaires :

39 commentaires sur “Recette kabyle couscous a la viande seche

  1. C’est ma maman, qui la prépare la viande séchée et elle est très parfumée

  2. La viande séchée tu l’a amenée de là-bas où tu l’a faite sécher toi-même ?
    Merci

  3. Pingback: recette kabyle facile : boulette de semoule (tiasbanine) | La cuisine de Djouza

  4. Pingback: Couscous aux cardons, seksou n'taga | La cuisine de Djouza

  5. Pingback: Recette couscous au poulet facile | La cuisine de Djouza

  6. Hum retour en enfance, chez nous on le prépare aussi avec les haricots à l’oeil noir et aussi haricots verts, un régal, je ne suis pas originaire de Tizi-ouzou mais de Bejaïa la p’tite kabylie et on le prépare aussi comme ça en période hivernale, quel bonheur, merci pour le partage.

  7. dans ma région on prépare ce couscous uniquement avec du poulet et un peu de viande séchée, quand aux légumes on y met du chou, navet, carottes et bien sur le fameux haricots (cornilles) essayez cette recette elle est succulente au plaisir

  8. bonjour djouza je regarde régulièrement tes recettes car je les trouvent très bien, surtout les recettes kabyles car moi même j’ai des origines kabyles.
    en plus je connais bien la région de larbaa nath irathen mon mari est natif de cette ville donc c un plaisir de voir cette recette.merci pour ton blog, tu as bcp de talent, bravo….

  9. Ce couscous me donne vraiment l’eau à la bouche. Merci pour cette belle recette qui fait partie du patrimoine culinaire kabyle très riche!!!

  10. Bonsoir Djouza
    Un régal pour les yeux, mais je suppose aussi pour les papilles ! ça me donne envie !
    Bonne soirée et gros bisous Marishka

  11. Avec le froid qui sévi, c’est un plat que je dégusterais bien, je connais ces haricots oeil de tigre, c’est fort bon en mélange,

    Pensées gourmandes…

  12. Presensé comme ça!! il mérite d’être dans les hautes sphères de la gastronomie, laisse moi ma part, j’arriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiive.
    Bises et €€€€€….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.