Recette Soupe aux pois cassés, bissara

Soupe aux pois cassés recette sans viande

Recette de Soupe aux pois cassés Bissara

Je vous propose une soupe aux pois cassés (ou abissar en berbère avec les fèves cassées, bissara en Darija), hyper onctueuse et consistante. Un bon velouté vert savoureux et goûteux qui réchauffe en hiver par temps de grand froid, facile et rapide à préparer.

Economique avec des légumes secs, elle sera un repas complet pour le soir car très réconfortante. L’automne et l’hiver sont propices à la préparation de fins et délicieux potages ou consommés, histoire de faire le plein de vitamines en vue des journées plus frileuses qui nous attendent.  Alors laissez votre créativité s’exprimer en vous concoctant selon vos ingrédients, une bonne soupe au potiron, un velouté de carottes, une soupe à la tomate, soupe aux champignons, oignons etc…

Issues des légumineuses, les pois cassés sont savoureux, très riches en fer et calcium apportant de nombreuses qualités nutritionnelles à notre organisme dont les fibres. Les petits pois frais sont récoltés avant maturité enfermés dans leur cosse verte. Le pois sec lui est récolté à maturité : ce sont les petits pois décortiqués et en morceaux qui seront utilisés pour la préparation des purées, veloutés.  (lire plus)

 

Pour cette recette de soupe aux pois cassés, nous aurons besoin que de très peu d’ingrédients et la soupe sera cuite en 30 minutes environ. Pour les pois cassés, il n’y aura pas d’étape de trempage au préalable, ils seront rincés puis égouttés.
Une autre recette avec laquelle j’alterne mes repas, c’est la bonne soupe de lentilles très nourrissante et très riche en fer également mais également la soupe turque corail. Bien délicieuse, cette soupe s’agrémentera de croutons, de lardons, de crème fleurette pour rendre la recette plus crémeuse et onctueuse.

Quels Ingrédients pour une soupe aux pois cassés de 4 personnes

  • 250 gr de pois cassés
  • 3 gousses d’ail
  • Un oignon
  • 100 cl d’eau
  • 1 petit bouquet garni, thym et laurier
  • Sel et poivre du moulin
  • Noix de muscade et cumin
  • 3 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • Coriandre fraîche et persil
  • 1 cube de bouillon au choix (facultatif)
  • Jus de citron

 

Soupe aux pois cassés

 

 

 

Soupe aux pois cassés : Étapes de réalisation

Etape 1 : Préparation

  1. Faire blanchir les pois cassés dans une casserole d’eau froide et portez à ébullition. Rincer et égoutter dans une passoire.

Etape 2 : Cuisson

  1. Éplucher et émincer grossièrement les oignons.
  2. Faire revenir dans une cocotte minute avec l’huile d’olive chaude. Faire suer les oignons sans coloration un bon quart d’heure et ajouter l’ail écrasée.
  3. Ajouter les pois cassés, le thym, la feuille de laurier, les épices et le cube de bouillon. Salez et poivrez.
  4. Couvrir d’eau bouillante et porter à ébullition.
  5. Baisser le feu et écumer la mousse en surface à l’écumoire.
  6. Laisser cuire jusqu’à ce que la cuisson des pois soient très fondants en remuant de temps à autre.

Etape de finition

  1. Récupérer à l’aide d’une passette quelques pois cassés non moulinés. Retirer le laurier
  2. Mixer la soupe à l’aide du mixeur plongeant pour obtenir un velouté fin, bien lisse et homogène.
  3. Rectifier l’assaisonnement de sel si nécessaire ainsi que sa consistance. Rajouter de l’eau si elle est trop épaisse et poursuivre la cuisson quelques minutes à feu doux.
  4. Verser la soupe aux pois cassés dans une soupière. Ajouter une noix de beurre. Mélanger.
  5. Servir bien chaude avec des épices, feuilles de coriandre ciselées ou persil, les pois non moulinés, crème fraîche épaisse, jus de citron et un bon filet d’huile.

 

Notes

En refroidissant, la soupe épaissie et prend la texture d’une purée de pommes de terre auquel cas, la rallonger pour la liquéfier. 

 

Soupe aux pois cassés


Soupe de lentilles corail

Djouza:

Voir les commentaires (10)

  • salam. pensez à évoquer l'origine des plats que vous cuisiniez, notamment de leur origine qui ne doit pas remonter à 2010 mais bien avant. Lbissara reste marocaine. en vous remerciant.

    • Bonjour Zineb, merci pour votre visite. Il est vrai que les origines de cette soupe sont très lointaines et remontent à nos ancêtres Egyptiens sous le règne des pharaons y'a plus de 4000 ans. Puis avec les flux migratoires des populations egyptiennes, la bissara a été transportée à d'autres pays du Moyen-Orient et notamment de l'Afrique du Nord, à savoir l'Algérie, Le Maroc et la Tunisie. Je rédige des recettes depuis bien longtemps maintenant et je pense n'avoir jamais manqué de préciser la véritable origine d'un plat. Au plaisir de vous lire.

      • je vous suggère d'éviter wikipédia pour commencer. Autre chose, cette recette vous l'avez découvert sur un compte égyptien????? Non il me semble que ce sont les marocaines qui la présentent et donnent sa recette sur tous les réseaux et ce depuis belles lurettes. tous les vlogs blogs chaînes youtubes les étrangers dont les algériens découvrent bissara.....D'ailleurs je vous suivais y'a longtemps où vous donniez des liens vers lesquels vous vous inspiriez ou preniez la recette de msemen par exemple, ce qui n'est plus le cas aujourd'hui et par magie msemen rond, melloui est devenu algérien. Allez sur youtube dite nous qui des marocaines ou algériennes faisaient ces recettes avec différentes techniques de pliages!!! au maroc pas d'exception, les recettes sont du nord au sud d'est en ouest maitrisés dans toutes maisons. A contrario, mes amies algériennes ne savent pas faire, on en trouve quelques unes faire le msemen et encore......Ne faite pojnt de qui pro quo ou d'amalgame. Mon commentaire n'a rien de méchant juste des précisions, par respect notifiez les choses telles quelles. C'est vrai qu'on reste les plus proches et que certaines choses nous rassemblent mais de loin tout de même. À chacun ses belles traditions. En vous remerciant et bonne soirée.

        • Bonjour Zeineb, votre message m'a bien fait sourire car je me rends compte que beaucoup encore ne connaisse pas la Cuisine Algérienne. Alors non, je n'ai pas découvert cette recette sur un compte égyptien bien qu'en Egypte Bissara se prépare également et puis non ce n'est pas une recette marocaine. Je ne vais pas débattre avec vous car honnêtement ça me gonfle de répondre à des ignorants s'affirmant tout connaître. Juste vous dire que les berbères existent aussi en Algérie et que les toutes les recettes que vous pointez du doigt et revendiquez marocaines ne le sont pas. Meloui, msemen, baghrir, couscous font toute partie de notre patrimoine. Et du votre également, j'en conçois basta !!
          J'ai eu besoin de ma mère pour m'apprendre les bases de mes recettes et c'est tout. Cela fait 12 ans que je blogue et ma cuisine a évolué comme toutes mes recettes d'ailleurs. Il aurait été vraiment dommage que mon parcours se limite à mes publications d'antan. Ce qui est regrettable c'est que chaque fois que je fais une recette marocaine, je mets en valeur la cuisine marocaine, les femmes marocaines comme pour n'importe quel autre pays. A aucun moment je dénigre une marocaine comme vous le faites avec les algériennes et je peux vous dire que j'en connais des "bras cassés marocains" qui ne savent pas pétrir ou étirer une pâte ou tout simplement cuisiner mais hamdoullah j'ai beaucoup de Marocaines qui me suive et me remercie de mes partages car j'accepte toutes les nations avec leur différence. Je crois que c'est le plus important.

  • Belle recette!
    Petite correction pour "Abissar", ce ne sont pas des pois cassés mais des fèves cassées.

    • Bonjour Caro, comme quoi, Wikipédia n'est pas à la page. En fait moi je mets des pois cassés également dans mon couscous avissar.Merci pour la correction et votre visite, à bientôt, bisous

  • J'aime beaucoup la soupe de pois cassé, ça permet aussi de remonter le fer quand on est à plat!! Bisous.

Article similaire
Messages récents

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que nous et nos partenaires exploitent vos données personnelles. Vous pouvez toujours changer d'avis et revoir vos choix de consentement en utilisant nos paramètres de confidentialité.

En savoir plus