Marmelade d’Oranges Sanguines Facile

Marmelade d’oranges sanguines douce et fruitée

Avec cette délicieuse marmelade d’oranges sanguines, c’est une chaleur solaire qui s’invite à votre table pour un délicieux petit déjeuner. Belle et délicate, cette confiture lumineuse et extrêmement savoureuse envoutera vos brioches ou tartine de pains grillés. Douce et fruitée, elle embaumera votre cuisine de son bel arôme d’agrume.

On est en plein dans la saison des oranges sanguines. J’ai trouvé chez le primeur, une belle variété d’oranges très juteuses et sucrées. On aime beaucoup les confitures maison et la confiture d’oranges ou marmelade reste l’une de nos préférées surtout celle de mon mari. Elle accompagne divinement les goûters avec des crêpes, des pancakes, sur une tranche de brioche et sa petite acidité très gourmande plaira à plus d’un. En pâtisserie, elle agrémente les gâteaux ou autres desserts gourmands. Donc après la marmelade de clémentines, voici celle qui manquait encore à ma catégorie avec les oranges sanguines.

Si comme moi vous aimez les agrumes, vous allez être subjugués par sa fraîcheur, sa saveur et sa belle couleur dorée différente de la confiture d’orange classique. Je regrette juste que les oranges achetées ne furent pas plus rouges. Le surnom de “sanguine” vient des pigments de couleur rouge que l’on retrouve aussi bien sur la peau que la pulpe de l’orange. Cette coloration plus ou moins intense est due aux anthocyanes, des pigments naturels également présents sur d’autres fruits, telles les cerises, les framboises ou myrtilles.

Oranges sanguines,  le plein de vitamines

L’orange sanguine est un véritable concentré de vitamines et de minéraux bons à notre organisme. La vitamine C qui la compose en autre, active et renforce le système immunitaire avec des antioxydants puissants. Donc pensez -y et consommez les fraîches ou en jus.

 

 

Conseils pour préparer une bonne marmelade d’oranges sanguines

  • Pour choisir de belles oranges sanguines, préférez celles plus lourdes avec une jolie peau brillante. Oui, car elles seront plus juteuses que d’autres plus légères avec une chair plus épaisse. Généralement, elles ont une peau fine et possèdent peu de pépins.
  • Lorsque vous zestez des oranges quelque soit l’utilisation que vous en ferez, il est important de récupérer que la partie colorée de la peau. En effet, la partie blanche juste en dessous, appelée mésocarpe ou ziste (que l’on retrouve également dans le citron) est retirée car elle reste désagréable en bouche apportant de l’amertume.
  • Le bon dosage du sucre est très important, car il va entrer dans le processus de conservation de la confiture. En dessous d’un certain seuil de sucre, le terme confiture ou marmelade ne peut être utilisé car le rapport 60/40 pour cent de fruits et sucre n’est pas respecté. Il est donc plus judicieux de revoir son appellation à celle de compote ou purée de fruits.
  • Si vous souhaitez introduire une partie de l’écorce de vos oranges, il faudra laisser macérer ces dernières. En effet, un temps plus long de macération (24 heures) réduira le goût amer. Cependant pensez bien à retirer la partie blanche intérieure de vos écorces.

J’ai réalisé quelques rondelles d’orangettes confites qui seront introduites dans les bocaux au moment de les remplir. Si vous voulez obtenir une belle configure d’oranges amères il suffit de bien sélectionner vos ingrédients. Pour d’autres parfums, vous pourrez utiliser des pamplemousses et citrons, deux saveurs exquises qui se complètent ! Aller trêves de papotages et voici la recette :

 

 

 

 

 

Quels ingrédients pour un gros pot de confiture

  • 500 gr de pulpe d’oranges sanguines
  • 350 gr de sucre cristal
  • 20 cl d’eau froide
  • Zeste d’une orange bio non traitée
  • 1/2 gousse de vanille (facultative)

 

Etapes de préparation et cuisson pour la marmelade d’oranges sanguines

  1. Peler à vif les oranges et retirez les suprêmes ou lamelles débarrassés de leur fines membranes translucides.
  2. Découper en dés et retirer les pépins si nécessaire puis pesez les pour ajouter la quantité de sucre nécessaire.
  3. Ajouter le verre d’eau, le sucre cristallisé.
  4. Prélever les zestes de l’orange bio et l’ajouter à la bassine à confiture si vous faites de grandes quantités.
  5. Mélanger et couvrir jusqu’à ce que le sucre soit dissous en sirop (environ 4 heures)
  6. Mettre à cuire dans un confiturier et casserole à fond épais et portez à ébullition.
  7. Continuez la cuisson pendant environ 25 minutes, remuant de temps à autre car elle ne doit pas coller au fond de la marmite.
  8. Vérifier la cuisson avec un thermomètre jusqu’à obtenir la température de 105°C.
  9. Retirer avec une écumoire la mousse en surface si nécessaire.
  10. Avec un pieds plongeant, mixer la confiture pour obtenir une belle marmelade épaisse.
  11. Remplir les pots de confiture qui auront été préalablement stérilisés avec leur couvercle.
  12. Revisser les couvercles puis retourner 30 minutes pour retirer l’air et verrouiller le pot évitant ainsi la moisissure.
  13. Une fois ouverte, conserver la marmelade au réfrigérateur jusqu’à sa consommation.

 

Bonne dégustation

 

Notes

  • Pour une gelée, conservez les pépins dans une mousseline, riche en pectine, ils permettront d’obtenir une belle gélification.
  • Si vous trouvez des fruits non traités, alors retirez les zestes que vous introduirez à votre marmelade.
  • Sans thermomètre, faites le test de l’assiette froide à la verticale : la goutte de confiture versée doit presque aussitôt figer.
  • Les fruits pourront être mixés juste après l’étape 2 à l’aide d’un robot mixeur.
  • Si les oranges sont plus acides, réajuster alors la quantité de sucre selon vos goûts.

 

 

 

 

 

 

Confiture d’hiver, Tartines, Confiserie, Agrumes, Cuisine rapide

Djouza:
Article similaire
Messages récents

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que nous et nos partenaires exploitent vos données personnelles. Vous pouvez toujours changer d'avis et revoir vos choix de consentement en utilisant nos paramètres de confidentialité.

En savoir plus