Nougat de Montélimar facile

Un délicieux nougat de Montélimar fait maison avec une recette composée de fruits secs torréfiés et croquants. Je vous propose de le réaliser chez vous avec mes astuces et conseils pour un nougat fondant, une belle idée de cadeau gourmand à offrir à l’approche des fêtes.

Nougats de Montélimar facile

 

Recette nougat blanc de Montélimar fait maison et facile

Qui a son retour de vacances dans le Sud de la France n’a pas fait une halte à Montélimar Nord ou Sud. Pour moi qui suis de Lyon, c’est la moité de notre trajet. Et on profite de cette pause café pour se faire plaisir et acheter la spécialité locale qu’est le nougat de Montélimar. 

Les nougats  (à ne pas confondre avec la nougatine) sont une délicieuse friandise composée d’amandes et autres fruits secs, de miel (lavande ou autre), de sucre et de blanc d’œufs battus en neige d’où sa couleur blanc crème.

Cependant, pour obtenir la mention “Nougat de Montélimar” votre nougat doit contenir au minimum 30 % d’amandes, ou 28 % d’amandes et 2 % de pistaches, et 25 % de miel. Libre à vous pour le choix de vos fruits secs. 

 

Faire du nougat classique à la maison

On peut trouver différentes versions de nougat parfumé d’arômes comme celui à l’orange, mais aussi avec zestes de citron, des raisins secs de Corinthe, d’autres types de fruits à coques, mais le meilleur pour moi reste bien celui au miel et amandes.  

Pour éviter tout désagrément, bannissez le batteur à main électrique pas assez puissant mais privilégiez plutôt un appareil sur socle. Aussi, un thermomètre à sucre vous permettra de mieux surveiller la tempérage du miel et du sucre un l’élément majeur de réussite de cette confiserie.

Pour un nougat digne d’une fabrication artisanale, n’omettez pas de garnir votre moule de feuilles azymes (papier hostie ou papier de riz), des feuilles très fines et blanches que l’on retrouve aussi pour une autre confiserie artisanale provençale, les calissons d’Aix. A défaut, du papier sulfurisé fera l’affaire..

Pour cette recette maison, je me suis rendue chez Mercotte. La recette doit vraiment être suivie surtout pour les étapes de cuisson du miel et du sucre.

Un joli cadeau à offrir pour ces fêtes de fin d’années.

 

 

 

 

 

Ingrédients

  • 400gr de fruits secs (amandes, noisettes, noix, pistaches…) vous choisissez
  • 120gr de sirop de glucose
  • 200gr de sucre semoule
  • 250gr de miel
  • 65gr d’eau
  • 60gr de blanc d’œuf (2)
  • Feuilles de papier Azyme

Matériels nécessaires

  • 1 cadre dimension 20x20cm
  • Thermomètre de cuisson

 

Comment faire un nougat de Montélimar : Étapes et instructions

  1. Commencer par torréfier les fruits secs au four 15 minutes à 140°C.
    Laissez dans le four qu’ils restent chauds jusqu’au moment de les incorporer à la meringue.
  2. Préparez le sirop de sucre en mélangeant le sucre, le glucose, l’eau dans une casserole.
  3. Portez à ébullition jusqu’à atteindre la température de 140°C en contrôlant la température à l’aide d’un thermomètre à sucre.
  4. Simultanément dans une autre casserole, portez le miel à la température de 115°C.
  5. A ce moment là, commencez à fouetter les blancs avec une pincée de sel.
  6. Quand la température du miel est de 140°C, le verser en filet lentement sur les blancs sans cesser de fouetter. La préparation va épaissir et devenir crémeuse.
  7. Versez le sirop de sucre avec précaution ce qui fera tripler de volume la masse et devenir progressivement brillante puis plus dense.
  8. Continuez de fouetter 2-3 minutes puis avec l’aide d’un sèche cheveux, chauffez tout le tour du bol à puissance maximum pendant quelques minutes pour dessécher la préparation.
  9. Incorporez vos fruits secs encore chauds en mélangeant rapidement à la cuillère en bois (car le mélange durcit très vite).
  10. Versez la préparation dans le moule préalablement tapissé du papier azyme et essayez d’égaliser au maximum la surface avant déposer le second carré de feuille azyme au-dessus.
  11. Laissez refroidir à température ambiante au minimum 4 heures avant de passer le nougat au réfrigérateur pour la nuit.
  12. Au moment de servir, découpez des carrés de nougat avec un couteau préalablement trempé dans l’eau chaude pour faciliter sa découpe.

 

 

Mignardises, Blanc-d-oeuf, Amandes, Cadeaux-gourmands, gateaux-algeriens, Noel

Djouza:

Voir les commentaires (24)

  • super recette ! mais j'avoue que quand j'ai la flemme je préfère faire appel à un fabricant de nougat

  • hate d'essayer cette recette, en attendant je pense faire appel à un fabricant de nougat

  • Bonjour,
    la température est trop basse : pas de risque à monter plus (mini 149°C sinon le nougat va avoir tendance à couler)
    En fait, les points critiques pour réussir le nougat sont :
    -respecter les proportions, ça va de soi (perso, pour le miel : 50% miel colza riche en glucose et 50% d'un miel toute fleur sinon le goût est un peu fort)
    Pour 10 g de blanc d'oeuf :
    10-15 g pistaches
    65-50 g amandes+noisettes (50/50 à 2/3-1/3)
    +/- qq fruits confits (citron confit...0tout est possible)
    45 g miel
    18 g glucose
    36 g de sucre (réserver 10% sous forme de sucre glace pour resserrer les blancs)
    10 g eau

    -avoir un thermomètre
    -avoir un un robot (un petit batteur électrique ne va pas résister)
    - mettre 10 % du sucre de la recette sous forme de sucre glace dans les blancs d'oeuf une fois montés (+/- un trait de jus de citron), sinon ça va grainer (faire des petits grains quand on va ajouter le miel chaud : si ça curvient, on peut ratraper le coup en faisant touner le batteur plus vite et plus longtemps)
    - cuire le mélange sucre-glucose-eau à 149°C minimum : 151-154 °C ce'est pas mal..au-delà ça risque de brunir un peu plus car la température monte vite en fin de cuisson et on se fait vite déborder...)
    - cuisson du miel : 149 °C (peut-être qu'une T plus faible conviendrait tant que le sucre est à la bonne cuisson, : c'est à essayer)
    - ne pas trop torréfier (150°C pendant 12-15 min pour les amandes et les pistache ; 3 min de moins pour les noisettes) : on préchauffe à 150°C, on met les amandes et les pistaches et on attend 3 min pour ajouter les noisettes. On met au four quand on commence à chauffer les sucres : si c'est torréfié avant, on réserve dans un récipient, et comme c'est chaud, ça continue à cuire, donc si on a torréfié à point, ça va surcuire : les amandes seront trop brunes...donc on casse de temps en temps une amande et on arrête la cuisson quand les amandes sont n peu brunes et qu'elles commence à avoir un arôme torréfié CE SONT LES FRUITS SECS QUI VONT APPORTER LE GOUT !
    - on met le miel chaud dans les blancs puis le sucre chaud (il met un peu plus de temps à monter en température) puis on laisse tourner le batteur et on désèche un peu la masse de pate avec un sèche-cheveux
    -enfin on ajoute les fruits sec très chauds (juste sortis du four si on a le bon timing) et on remue avec une cuillère en bois (pas fan de la feuille du robot qui a tendance à casser les fruits secs)
    -on déverse sur une feuille de papier azyme/on couvre avec une autre feuille et on met sous presse (entre 2 plaques de bois maintenues avec des serre-joints) sinon ça va gondoler
    -on peut démouler 2-3 jours plus tard

    • Bonjour Mona Lisa, oui ce nougat est croquant si le chauffez suffisamment longtemps mais attention, il pourrait devenir dur aussi. Merci pour votre visite

  • M'enfin cela dis et demandé, Votre Très Joli Nougat donne réellement envie... Bravo à vous... Donc J'en ai Fait à voici 2 p'tites heures; Et cela c'est Très Bien Passé... De Bonne consistance, de Bonne Couleur blanche brillante au bon goût de Miel...
    Merci à Vous... En vous souhaitant la Très Bonne Continuation..... Avec Le Bon courage...

    • Bonjour Philippe, merci pour votre retour et vraiment ravie que ce nougat vous ait plu. Il fera sensation auprès des vôtres j'en suis sûr. Très bonnes fêtes à vous et à bientôt

  • Bonjour, J'voulai juste savoir, une fois le Miel à 140°C Je l'incorpore à mes blancs montés, mais ensuite J'dois aussi incorporer le sirop de sucre à 140°C, Comment J'fait pour garder le sirop de sucre à 140°C le temps que j'incorpore le Miel! ou est ce que ce n'est pas très grave qu'il refroidisse 1pe? car j'ai lu qu'il fallait qd mm l'incorporer à la bonne T°(Donc 140°C aussi); C'est la mon dilemme y'a panique qd j'dois incorporer les sirops( le Miel sans soucis) mais le sirop de sucre plus délicat... Merci de m'apporter votre Technique.. Bien à Vous et Bonne continuation....

    • Bonjour Philippe, à la vue du dernier commentaire, vous avez réussi comme un Chef. En démarrant bien le foisonnement des blancs lorsque le miel est à 115°C ça laisse le temps au sirop sucre glucose et eau d'atteindre tranquillement sa température et d'être ajouté juste après celui du miel.C'est sans doute ce que vous avez fait. Cordialement

  • J'adore ce nougat et j'en ai moi aussi réalisé, il y a de cela quelques semaines. Un régal et c'est vrai que le goût du miel est très présent. Un régal :)

  • La cela va devenir compliquer pour moi... Il parait que saliver fait grossir alors tu imagines avec tout ces délicieuses p'tites gourmandises et plats que je vois ce soir et qui me font envie, bien sûr.
    Ton nougat est tentant, il est gourmand et très certainement déliceussement gouteux !!!
    Bizh

Article similaire
Messages récents